13 mars 2013

Les tendances Printemps/Eté - l'Oréal Professionnel

Salut mes beautés !

On reste dans la thématique cheveux aujourd'hui, puisque je viens vous faire un rapide résumé de la soirée de présentation des tendances P/E coiffure et coloration l'Oréal organisée à l'Auditorium de Lyon ce mardi 12 mars 2013.

C'est évidemment accompagnée de mon double accolyte Mystical_Me que j'ai assisté à cette présentation.
Je vous fais grâce des jurons proférés dans la voiture puisque, comme presque à chaque fois qu'on va à un événement ensemble, nous nous sommes un peu perdues sur le trajet. :D

Photo 15-03-13 16 06 15

Palais des Congrès, 20h30, 800 personnes venues des (presque) quatre coins de la France sont là, Drôme, Allier, Savoie et Haute-Savoie, Loire et Haute-Loire et bien sûr, Rhone. Accueillies par le chef des ventes L'Oréal et guidées comme des princesses par un chamant jeune homme, nous prenons place en hauteur.

Après la présentation de tous les acteurs de cet événement, la projection a commencé, donnant le ton de la soirée en dévoilant des planches de tendance inspirées des défilés de mode (la Fashion week n'était pas bien loin).
De photos en vidéos glanées dans la rue ou sur les podiums, la fleur s'impose. Le printemps sera fleuri. Mais VRAIMENT.
Attendez vous à voir des imprimés floraux, plus ou moins délicats, de la petite fleufleur mignonne aux pétales oversize. On repère les inspirations venant de chez Dior avec le défilé Raf Simons.

Les couleurs seront flashy, très présentes, adieu les pastels doux des saisons précédentes, la couleur s'affirme et se revendique, oui, mais sur les VETEMENTS. Afin de sublimer ces teintes pétillantes et osées, les cheveux, eux, vont se faire oublier.

Photo 15-03-13 16 06 22

 Car oui nous sommes là pour parler tendance coiffure et coloration, ne l'oublions pas.

Alors au milieu de ces éclats de couleur, le cheveu lui sera...mocca. Couleur tendance de la saison printemps/été, le mocca révèle une simplicité complexe : on revient à du naturel, mais toujours un naturel travaillé. Le cheveu se fait discret.

Exit les ombré hair marqués, les pointes de paille couplées aux racines sombres (et heureusement j'ai envie de dire, ça m'a toujours laissée perplexe).

Photo 15-03-13 16 07 32

Enfin ce n'est pas tout à fait un au revoir, (rassurez-vous les inconditionnelles du tie and dye) puisqu'on nous annonce l'Ombré Nature.
En gros, un délavage moins forcé, plus subtil, plus doux, plus "naturel" : vous pourrez enfin avoir cet effet de lumière du retour de vacances, le vrai.

Photo 15-03-13 16 07 49

 

Photo 15-03-13 16 07 17

L'ombré oui, mais pas forcément classique : on va retrouver des ombrés inversés (comprenons par là des pointes plus foncées que les racines). Je reste éminemment sceptique quand à l'entretien d'une telle couleur, qui, bien qu'esthétique, doit être une vraie plaie à conserver un tant soit peu correcte. Nous le savons toutes, les pointes (et longueurs à fortiori) délavent bien plus vite que les racines...

Au niveau de la couleur donc, ce retour au naturel, avec des bruns et des chatains...comme si les cheveux n'étaient pas colorés.
Des effets de mèches ultra discrets pour assurer un côté plus flou à une coupe, des blonds ni jaune ni platine mais bien marrons (et oui ça parait assez bizarre dit comme ça). On voit passer des bruns illuminés, des châtains faussement basiques, des blonds ultra naturels mais quid des roux alors ?
Evidemment j'y pense puisque je possède une crinière rousse. Pas une seule mannequin rousse ce soir, ni sur scène, ni dans les présentations.


Et quoi ? Sommes nous exclues de cette tendance naturelle ? L'ombré nature peut très bien être réalisé sur une rousse, en éclaircissant un peu les pointes (ou inversement en fonçant au brun), et le roux n'est pas une couleur plus artificielle qu'une autre, si tant est qu'on choisisse une nuance adaptée à sa carnation (et plus facilement dans les roux dorés). C'est là une légère déception de ma part, qui n'engage que moi.

 

Et côté coupe me direz-vous ?


Mes chères, ce printemps sera...carré.

Le carré sous toutes ses formes, le flou, le court, le long, le frisé, le raide, mais principalement, le naturel.

Photo 15-03-13 16 09 51

Comme vous le savez j'ai un rapport au carré assez...particulier, ce n'est clairement pas la coupe qui me va. Mais soyons honnête, le carré ne va pas à tout le monde. Pratique sans l'être, l'entretien est contraignant puisqu'il peut mal vieillir s'il est à une longueur intermédiaire.
Ca ne me ravit pas, mais peu importe, le carré ne passera pas par moi. (parce que non, le carré frisé façon mouton je suis désolée ce n'est pas esthétique, il faut des cheveux qui s'y prêtent)

Photo 15-03-13 16 08 55

C'est là aussi que j'apprends le retour de la frange, massive, épaisse. (est-elle réellement partie ?)
Là par contre c'est un problème pour moi, ça fait plusieurs jours que j'ai une envie de me faire recouper la frange, façon Florence Welch, avec mon roux et mes boucles ça me titille très sérieusement.
Ne nous mentons pas, il y a de fortes chances que je ne la supporte plus au bout d'un mois. Toujours trop courte ou trop longue, ingérable si il y a de l'humidité dans l'air en ce qui me concerne, bref là aussi c'est tentant mais il faut bien réfléchir !

Photo 15-03-13 16 09 11

 

Afin d'illustrer la présentation de ces tendances, la soirée se poursuit sur l'intervention de 2 coiffeurs ID-Artist,Jean-David Amoyel et Manuel Monnot qui réalisent devant nos yeux ébahis et rêveurs deux coiffures totalement opposées, un crêpage flou sur carré bouclé (j'ai mal pour elle en pensant au moment où elle va se démêler les cheveux...) et un chignon plaqué aux allures 50-60's ultra chic.

Le show se révèle spectaculaire quand interviennent sur la scène les 3 coiffeurs star : Jean-David Amoyel, Manuel Monnot et Sophie Bauçais qui réalisent chacun une coupe et coiffure sur mannequin (pas souriant). Les touffes de cheveux volent, les mains s'agitent, les regards sont concentrés, les spectateurs toussent, embués dans un nuage épais de laque et autre produit texturisant.



Le résultat est admirable, un carré long romantique, pseudo agrémenté de boucles pour Jean-Davis, un carré flou sublimé par les effets de couleur précédemment réalisés par Sophie Bauçais et une coupe asymétrique d'un esthétisme ravageur (mais à l'entretien et à la repousse probablement ingérable) par Manuel. Des avant/après vraiment superbes.

Les filles filent et défilent au rythme d'une musique qui donne envie de se lever de son siège (mais nous restons sagement assises).

La partie suivante est consacrée à des coiffures que je qualifierais de plus couture, des chefs-d'oeuvre réalisés par Sophie Bauçais (coiffeur ambassadeur L'Oréal Professionnel) certaines, préparées avant la soirée, extrêmement complexes et impressionnantes, défilent sous nos yeux et, pour notre plus grand plaisir, deux créations sur scène de cette coiffeuse aux doigts de fée. Du postiche, de la laque, des mèches crêpées, de la laque, des papillons, de la laque, et toujours de la laque. *kof kof*

La soirée s'achève dans cette ambiance détendue autour d'un verre de champagne/coca/Badoit (et non je n'ai pas bu je vous vois venir !), on rencontre d'autres blogueuses venues assister à l'événement (coucou Ness de InTheMoodForMode), on papote, on récupère son look book, et on l'espère, à la prochaine...

 

Merci à l'Oréal pour cette agréable soirée, et particulièrement à Nicolas Chrétien-Durand pour sa simplicité et son enthousiasme.