10 mars 2015

Un ombré hair léger à la maison, avec la gelée éclaircissante Dessange

Salut les beautés !

Il y a quelques semaines de ça je suis allée faire couper mes pointes puisque ça faisait bien trop longtemps que je reculais ce moment, et ça s'est transformé en "ah oui mais là il faut couper plus de 2cm hein". D'où une taille entre 5 et 10cm dans ma longueur. Argh.

J'ai survécu depuis (même si c'est dur au début quand on est habituée à sa longueur et qu'on a l'impression pourtant d'être la seule à remarquer le massacre) mais il se trouve qu'il a coupé mes derniers centimètres de cheveux anciennement colorés chimiquement. Ces pointes-là étaient donc plus claires que l'ensemble teint au henné depuis janvier 2013.
Au départ (à mes débuts de henné) je n'aimais pas ce faux dégradé qui apparaissait malgré moi, et puis petit à petit, comme il s'est mis à ressembler à un tie & dye roux plutôt sympa, je l'ai adopté.

Et là il me manque.
J'ai donc décidé de donner un peu de lumière à mes pointes, tout en douceur.

J'ai pioché dans mes tiroirs et en ai ressorti deux boites, les gelées éclaircissantes de Dessange.

Photo 04-03-2015 10 11 42

----

Alors ATTENTION mesdemoiselles, il va sans dire que je fais ce que je veux sur mes cheveux mais que tous les cheveux ne réagissent pas de la même manière. J'entends par là qu'on s'est un peu insurgé sur ma fanpage facebook de me voir utiliser ce produit chimique sur mes cheveux au naturel depuis 2 ans. Certes, j'aurais pu passer par la décoloration plus naturelle en baignant mes pointes régulièrement avec de la camomille, du miel (foncé), de la cannelle ou en tentant carrément avec de l'argile (comme les mèches à l'argile) mais j'avais envie d'un résultat plus rapide. Et je dois avouer que je n'ai pas assez de soleil à Paris pour les techniques naturelles.

Oui il est possible de décolorer des cheveux teints avec un henné ROUX. Je mets roux en gros parce que si vous vous amusez à décolorer un henné indigo vous allez vous retrouver avec des cheveux verts et vous allez me maudire. Donc ATTENTION, toute transformation de couleur capillaire doit être précédée par un test réalisé sur des mèches de cheveux prélevées sur votre brosse à cheveux afin d'envisager un résultat sur la crinière entière.

----

J'ai commencé par préparer mon cheveu avant, ce qui signifie que j'ai posé plusieurs fois de suite (étalés sur quelques jours) des bains d'huiles diverses et variées afin de nourrir mon cheveu qui allait forcément être un peu asséché par la décoloration. Argan, avocat, noix du brésil, kukui, beurre de karité, tout y passe.
(attention bain d'huile ne veut pas dire baigner ses cheveux dans un bac d'huile mais appliquer une petite quantité d'huile sur les pointes en remontant un peu sur les longueurs)
Dans ma routine habituelle j'ai déjà l'application après chaque shampooing de mon gel d'aloe vera qui maintient un niveau d'hydratation pas trop mauvais dans ma fibre capillaire, scellé par quelques gouttes d'huile végétale. On peut aussi tenter le gel de lin qui a le même effet.

Une fois mon cheveu disposé au changement, j'ai mis mes gants et j'ai appliqué la gelée décolorante directement à la main sur les pointes et une petite partie des longueurs, et j'ai ensuite peigné pour répartir le produit. Ce qui m'intéresse est d'avoir un résultat un peu flou, pas une barre, raison pour laquelle j'ai procédé de la sorte, mais il est aussi possible d'utiliser le petit embout peigne fourni avec le flacon, qui selon moi sert plus pour gérer des racines.
Puisque ce produit est activé par la chaleur (et que le soleil parisien n'est pas à la hauteur) j'ai usé de mon sèche-cheveux et de mon diffuseur, avec une vitesse modérée, pour donner l'impression à mes cheveux d'être sous un casque. Pas trop près, pas trop chaud, au risque d'abimer le cheveu.
Et puis hop, shampooing doux et routine habituelle pour finir.

J'ai renouvelé l'application de la gelée deux fois, parce que la décoloration est très très douce et progressive. J'ai utilisé une fois celui pour les cheveux blonds, une fois celui pour les cheveux châtains, je n'ai pas constaté une décoloration plus forte avec l'un ou l'autre. Cependant j'ai obtenu l'effet de lumière que j'attendais.

Suite à celà j'ai repris un cycle de bains d'huiles et soins divers pour nourrir mes cheveux, et pour avoir le résultat final que je désirais (reflets roux et dorés et plus de pep's aux pointes), j'ai procédé à l'application d'un henné maison, composé de henné d'égypte, de curcuma, mélangés à du miel, de la poudre de brahmi pour le soin, de la protéine de riz, de l'honeyquat, un peu de phytokératine, bref ma tambouille habituelle. (tout ça sur aroma-zone bien entendu)

Le résultat est très bien, j'ai des reflets quasiment indécents au soleil, extrêmement chauds, et des pointes un peu plus vives.

Voilà le résultat, léger, on aperçoit les pointes plus flashy dues à éclaircissement + henné maison

Photo 03-03-2015 15 17 47 (1)

Je trouve que ces gelées Dessange sont particulièrement adaptées pour des petits effets comme celui-là, où éventuellement pour donner un effet méché très doux. La facilité d'utilisation fait que la moins adroite de nous parviendra tout de même à ses fins. Grâce à la décoloration progressive, pas de catastrophe en vue, et ça c'est un très bon point.

On ne peut nier le côté légèrement asséchant du produit (on ne peut pas tout avoir) mais s'il est utilisé de façon ponctuelle comme ici et que les cheveux sont bien préparés/suivis, alors je n'y vois aucun inconvénient. J'ignore ce que ça peut donner sur des cheveux bruns puisque les miens sont relativement clairs au départ, et j'avoue que je craindrais le côté un peu orange des mèches ou du tie & dye réalisé, donc prudence.

 

Ces gelées éclaircissantes se trouvent facilement en supermarché, pour un prix autour de 11€.


13 mars 2013

Les tendances Printemps/Eté - l'Oréal Professionnel

Salut mes beautés !

On reste dans la thématique cheveux aujourd'hui, puisque je viens vous faire un rapide résumé de la soirée de présentation des tendances P/E coiffure et coloration l'Oréal organisée à l'Auditorium de Lyon ce mardi 12 mars 2013.

C'est évidemment accompagnée de mon double accolyte Mystical_Me que j'ai assisté à cette présentation.
Je vous fais grâce des jurons proférés dans la voiture puisque, comme presque à chaque fois qu'on va à un événement ensemble, nous nous sommes un peu perdues sur le trajet. :D

Photo 15-03-13 16 06 15

Palais des Congrès, 20h30, 800 personnes venues des (presque) quatre coins de la France sont là, Drôme, Allier, Savoie et Haute-Savoie, Loire et Haute-Loire et bien sûr, Rhone. Accueillies par le chef des ventes L'Oréal et guidées comme des princesses par un chamant jeune homme, nous prenons place en hauteur.

Après la présentation de tous les acteurs de cet événement, la projection a commencé, donnant le ton de la soirée en dévoilant des planches de tendance inspirées des défilés de mode (la Fashion week n'était pas bien loin).
De photos en vidéos glanées dans la rue ou sur les podiums, la fleur s'impose. Le printemps sera fleuri. Mais VRAIMENT.
Attendez vous à voir des imprimés floraux, plus ou moins délicats, de la petite fleufleur mignonne aux pétales oversize. On repère les inspirations venant de chez Dior avec le défilé Raf Simons.

Les couleurs seront flashy, très présentes, adieu les pastels doux des saisons précédentes, la couleur s'affirme et se revendique, oui, mais sur les VETEMENTS. Afin de sublimer ces teintes pétillantes et osées, les cheveux, eux, vont se faire oublier.

Photo 15-03-13 16 06 22

 Car oui nous sommes là pour parler tendance coiffure et coloration, ne l'oublions pas.

Alors au milieu de ces éclats de couleur, le cheveu lui sera...mocca. Couleur tendance de la saison printemps/été, le mocca révèle une simplicité complexe : on revient à du naturel, mais toujours un naturel travaillé. Le cheveu se fait discret.

Exit les ombré hair marqués, les pointes de paille couplées aux racines sombres (et heureusement j'ai envie de dire, ça m'a toujours laissée perplexe).

Photo 15-03-13 16 07 32

Enfin ce n'est pas tout à fait un au revoir, (rassurez-vous les inconditionnelles du tie and dye) puisqu'on nous annonce l'Ombré Nature.
En gros, un délavage moins forcé, plus subtil, plus doux, plus "naturel" : vous pourrez enfin avoir cet effet de lumière du retour de vacances, le vrai.

Photo 15-03-13 16 07 49

 

Photo 15-03-13 16 07 17

L'ombré oui, mais pas forcément classique : on va retrouver des ombrés inversés (comprenons par là des pointes plus foncées que les racines). Je reste éminemment sceptique quand à l'entretien d'une telle couleur, qui, bien qu'esthétique, doit être une vraie plaie à conserver un tant soit peu correcte. Nous le savons toutes, les pointes (et longueurs à fortiori) délavent bien plus vite que les racines...

Au niveau de la couleur donc, ce retour au naturel, avec des bruns et des chatains...comme si les cheveux n'étaient pas colorés.
Des effets de mèches ultra discrets pour assurer un côté plus flou à une coupe, des blonds ni jaune ni platine mais bien marrons (et oui ça parait assez bizarre dit comme ça). On voit passer des bruns illuminés, des châtains faussement basiques, des blonds ultra naturels mais quid des roux alors ?
Evidemment j'y pense puisque je possède une crinière rousse. Pas une seule mannequin rousse ce soir, ni sur scène, ni dans les présentations.


Et quoi ? Sommes nous exclues de cette tendance naturelle ? L'ombré nature peut très bien être réalisé sur une rousse, en éclaircissant un peu les pointes (ou inversement en fonçant au brun), et le roux n'est pas une couleur plus artificielle qu'une autre, si tant est qu'on choisisse une nuance adaptée à sa carnation (et plus facilement dans les roux dorés). C'est là une légère déception de ma part, qui n'engage que moi.

 

Et côté coupe me direz-vous ?


Mes chères, ce printemps sera...carré.

Le carré sous toutes ses formes, le flou, le court, le long, le frisé, le raide, mais principalement, le naturel.

Photo 15-03-13 16 09 51

Comme vous le savez j'ai un rapport au carré assez...particulier, ce n'est clairement pas la coupe qui me va. Mais soyons honnête, le carré ne va pas à tout le monde. Pratique sans l'être, l'entretien est contraignant puisqu'il peut mal vieillir s'il est à une longueur intermédiaire.
Ca ne me ravit pas, mais peu importe, le carré ne passera pas par moi. (parce que non, le carré frisé façon mouton je suis désolée ce n'est pas esthétique, il faut des cheveux qui s'y prêtent)

Photo 15-03-13 16 08 55

C'est là aussi que j'apprends le retour de la frange, massive, épaisse. (est-elle réellement partie ?)
Là par contre c'est un problème pour moi, ça fait plusieurs jours que j'ai une envie de me faire recouper la frange, façon Florence Welch, avec mon roux et mes boucles ça me titille très sérieusement.
Ne nous mentons pas, il y a de fortes chances que je ne la supporte plus au bout d'un mois. Toujours trop courte ou trop longue, ingérable si il y a de l'humidité dans l'air en ce qui me concerne, bref là aussi c'est tentant mais il faut bien réfléchir !

Photo 15-03-13 16 09 11

 

Afin d'illustrer la présentation de ces tendances, la soirée se poursuit sur l'intervention de 2 coiffeurs ID-Artist,Jean-David Amoyel et Manuel Monnot qui réalisent devant nos yeux ébahis et rêveurs deux coiffures totalement opposées, un crêpage flou sur carré bouclé (j'ai mal pour elle en pensant au moment où elle va se démêler les cheveux...) et un chignon plaqué aux allures 50-60's ultra chic.

Le show se révèle spectaculaire quand interviennent sur la scène les 3 coiffeurs star : Jean-David Amoyel, Manuel Monnot et Sophie Bauçais qui réalisent chacun une coupe et coiffure sur mannequin (pas souriant). Les touffes de cheveux volent, les mains s'agitent, les regards sont concentrés, les spectateurs toussent, embués dans un nuage épais de laque et autre produit texturisant.



Le résultat est admirable, un carré long romantique, pseudo agrémenté de boucles pour Jean-Davis, un carré flou sublimé par les effets de couleur précédemment réalisés par Sophie Bauçais et une coupe asymétrique d'un esthétisme ravageur (mais à l'entretien et à la repousse probablement ingérable) par Manuel. Des avant/après vraiment superbes.

Les filles filent et défilent au rythme d'une musique qui donne envie de se lever de son siège (mais nous restons sagement assises).

La partie suivante est consacrée à des coiffures que je qualifierais de plus couture, des chefs-d'oeuvre réalisés par Sophie Bauçais (coiffeur ambassadeur L'Oréal Professionnel) certaines, préparées avant la soirée, extrêmement complexes et impressionnantes, défilent sous nos yeux et, pour notre plus grand plaisir, deux créations sur scène de cette coiffeuse aux doigts de fée. Du postiche, de la laque, des mèches crêpées, de la laque, des papillons, de la laque, et toujours de la laque. *kof kof*

La soirée s'achève dans cette ambiance détendue autour d'un verre de champagne/coca/Badoit (et non je n'ai pas bu je vous vois venir !), on rencontre d'autres blogueuses venues assister à l'événement (coucou Ness de InTheMoodForMode), on papote, on récupère son look book, et on l'espère, à la prochaine...

 

Merci à l'Oréal pour cette agréable soirée, et particulièrement à Nicolas Chrétien-Durand pour sa simplicité et son enthousiasme.