11 novembre 2011

Atelier "Je fais mes cosmétiques bio pour le corps"

Aujourd'hui je viens vous faire un petit débriefing sur un atelier auquel j'ai participé avec Mystical_Me.

Il s'agit de l'atelier
"Je fais mes cosmétiques bio pour le corps !"
de Nature & Découvertes.

Mon chéri m'avait offert cet atelier pour mon anniversaire, puisqu'il sait que je suis passionnée de cosmétiques et que ça m'amuse de tambouiller un peu.
Je n'avais eu aucune information et restais donc dans un flou total concernant le déroulement de l'atelier.

❁❁❁❁❁❁❁❁

RDV pris donc le dimanche 6 novembre au matin, à 9h45 précisément.
Je prends la route avec Débo, hop hop hop, on se perd à l'arrivée, pas moyen de trouver le lieu de rendez-vous. Ca commençe bien ! On a finit par lever la tête dans la brume pour voir une bâche "Naturama" sur un bâtiment.
"Nous sommes sauvés, je vois le christ !" [référence filmique inside]

Là, la rigolade commençe.
Voilà que Débo et moi sortons de la voiture, telles deux beauty addicts citadines, entendons par là que nous étions en petites chaussures de ville, pas forcément beaucoup habillées, prévoyantes en fait, en se disant qu'on serait à l'intérieur et qu'il ferait sûrement trop chaud.
Les autres participantes sont des demoiselles en jean-baskets-polaires-pas maquillées. On se sent un peu seules. Un peu décalées.

Bon.
Nous avons entamé l'atelier par une visite du jardin.
En temps normal (that's to say quand il fait beau, un peu de soleil etc), ça doit être vraiment agréable. Là, il fait peut être 10°, je suis en tee-shirt avec une petite veste, en ballerines sans chaussettes et...j'ai froid. Pas mieux pour Débo. On se colle, on tente de se tenir chaud, et je réprime un affreux fou-rire qui me tenaille. Le sol est détrempé, la boue colle à nos petites shoes et le froid nous glace les mains.


On déambule dans l'herbe, en passant de la mare à la maison des abeilles, avec un arrêt au séchoir à plantes, puis on finit sur les petites plantations de notre jardinier. Menthe, sauge, basilic, calendula, thym, marjolaine etc etc. On apprend que certaines plantes poussent dans les périnés (euh ce serait pas plutôt les Pyrénées m'sieur ?)
M'enfin jusque là ça va.
Le jardinier nous fait tourner quelques feuilles à renifler, c'est sympa.
"L'huile de calendula c'est nous qu'on la fait". Ah. Bien.

le calendula c'est ça :
calendula_leopold

Une de mes préférées : le basilic pourpre (un peu plus fort que le vert, on doit faire un pesto avec... miam miam !)
basilic_pourpre


Ca se gâte un peu quand il commence à faire goûter des fleurs à certaines volontaires.
Rappelons qu'il est 10h du matin, je n'ai pas déjeuné, j'ai un peu faim, mais pas très envie de croquer des fleurs.
Et là, distribution générale de feuilles, nous sommes mises à l'épreuve pour trouver à quoi nous fait penser le goût.

Oui, à 10h du matin, Débo et moi avons mangé des feuilles. hin hin hin

Le fou-rire est toujours étouffé -ou alors c'est la feuille collée dans mon oesophage qui m'étouffe.
On mâchouille. Erk, je reconnais ce goût que je n'aime pas.
"c'est de la sauge ananas, vous sentez le goût ?"
"ah bin oui monsieur *kof kof*" Pour rappel, j'ai horreur de l'ananas.

La fautive : la sauge ananas
sauge_ananas

Après un peu plus d'une heure de balade rafraichissante, on monte dans la maison pour passer aux choses sérieuses.

Je m'étais imaginé une belle salle blanche avec des paillasses, des filles qui tambouillent en riant. Ouais. Ou pas en fait.
Une pièce avec une grande table autour de laquelle nous nous asseyons toutes les 9.

abeille_miel_bio_wax_surf_grip_surfboard_pin_landes_hossegore_mimizan_simon_cassens
"on va faire un baume au calendula, le calendula c'est bien, ça nourrit pour l'hiver et les peaux sensibles, et puis on mettra de l'huile essentielle de lavande et de géranium".
Cool. Comme ça, ça éloignera aussi les moustiques.

GERANIUM1

Donc on fait une préparation pour toutes, difficile de participer à la manipulation, l'une d'entre nous pèse les copeaux de cire d'abeille, l'autre mesure l'huile de calendula (que c'est eux qui la font pour rappel). On papote un peu ensemble, Débo et moi réalisons que nos camarades n'y connaissent pas grand chose en cosméto, elles s'offusquent de choses toutes bêtes, se posent des questions existentielles ("mais on doit diluer l'alcool pour nettoyer le matériel avant de le faire ou pas?").

huile_essentielle_lavande

Et ensuite toutes les 9 passent en cuisine pour faire fondre ce mélange pour qu'il devienne homogène.
Oui, 9 greluches qui font le poireau dans la cuisine pendant que l'une touille le mélange.
Grande classe : on se relaie pour touiller.
Evidemment je passe au bon moment, à la fin, dc je gagne le droit de ramener le mélange dans la grande pièce pour répartir équitablement le liquide dans les petits pots avant que ça ne durcisse. Mission accomplie, Débo met les gouttes d'huile essentielle de lavande, on sent qu'on vient de réaliser un truc de ouf quand même.

 

le pot de baume qui cocotte :
Photo_11_11_11_11_36_52

Cire d'abeilles + huile c'est un peu grassouillet mais au final quand ça pénètre  ça va, ça laisse un micro film sur la peau
Photo_11_11_11_11_35_55

 

Voilà.
3 heures pour se geler les fesses puis faire un petit baume bien gras qui pue le géranium.
Je suis déçue, je m'attendais vraiment à un truc sympa, plus élaboré aussi, à manipuler plus, voire même à choisir le type de produit à réaliser...
Alors oui on a rigolé, mais heureusement qu'il y avait Débo.

Un atelier à "recommander" peut être aux amoureuses du bio, qui veulent se faire une petite dinette, un petit produit perso, avoir quelques mini infos sur des plantes et/ou manger des feuilles.

Merci min kärlek malgré tout, c'est l'intention qui compte. :) ♥